Travailleur indépendant, une solution de rêve?

Le 23 juillet 2007

Après plusieurs années de contrat pour des sociétés dans le monde du web, j’exprimais le besoin de voler de mes propres ailes. C’est le début d’une nouvelle vie (professionnelle), je décide de me lancer dans une carrière de travailleur indépendant. Je peux donc dès à présent me consacrer à la réalisation de missions et de projets plus novateurs et plus intéressants. Car le problème c’est que j’ai toujours eu des projets plein la tête, mais jamais assez de temps pour me pencher sérieusement dessus.

Un travailleur indépendant (en anglais freelance) est à la fois entrepreneur, propriétaire (de ses moyens de production) et son propre employé. Il est maître de ses décisions concernant son travail mais doit toutefois s’adapter aux demandes de sa clientèle. Définition issue de Wikipédia

Je sais que dorénavant il sera important de tout bien gérer (d’un point de vue relationnel, agenda et financier). Bien que l’idée de se mettre à son compte peut avoir des avantages incroyables (gestion de son planning, mobilité,…) cela nous fait pas oublier les démarches incessantes qu’il est nécessaire d’effectuer. Le blog de Stéphane Thomas m’a permis de bien appréhender ces étapes et de comprendre par la même occasion qu’il faut être patient. Comme Stéphane je souhaite mettre sur pied plusieurs projets et j’ai à coeur de travailler pour qu’ils puissent voir le jour.

Je pense que j’établirai des bilans trimestriels via ce blog, pour aborder les démarches obligatoires du travailleur indépendant: ANPE, URSSAF, DDTEFP (Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle). Mais également pour vous parler des projets en cours de développement. Je me suis fixé de ne pas passer plus de 6 mois sur un projet pour aller directement au but. Je pense m’inspirer de l’Extreme Programming (XP) ou encore de idées de la nouvelle méthodologie Getting Real des créateurs de Ruby On Rails (RoR) pour travailler plus efficacement.

Pour ceux qui veulent prendre des infos sur la création de société ou pour se mettre à son compte je retiendrai quelques liens:


11 Commentaires sur "Travailleur indépendant, une solution de rêve?"

  • Joe
    24 juillet 2007 (9:51)
    Répondre

    Je me suis mis à mon compte il y a un an après avoir quitté ma boîte. J’ai pris un statut d’artiste indépendant (« créateur multimédia soumis au régime des artistes-auteurs de l’Agessa ») en réel simplifié et exonération de TVA ; les démarches de création (un formulaire au Centre des Impôts) et de compta (heu… rien) laissent une réelle liberté.

    Tu sais déjà quel statut tu vas choisir ?

  • eMeRiKa
    24 juillet 2007 (10:03)
    Répondre

    Et bien bon départ dans cette nouvelle vie!!!

    Je serai très intéressé de lire tes appréciations du statut de freelance. C’est surtout l’absence de collègues de bureau qui m’effraie le plus!!

  • David
    24 juillet 2007 (10:21)
    Répondre

    J’ai une réunion avec une personne de l’AFPA pour tout ce qui concerne les statuts le 30 juillet. Je ne pense pas créer de société (pour le moment), je veux seulement me mettre à mon compte pour pouvoir réaliser des contrats (surtout pour éditer des factures ;-)) et pour enseigner également. Donc je me suis déclaré auprès de l’URSSAF en tant que profession libérale et assimilée.

  • David
    24 juillet 2007 (10:25)
    Répondre

    @eMeRiKa: oui c’est sûr, je pense que c’est l’échange avec les collègues est l’une des choses qui va le plus me manquer, mais heureusement que le blog permet virtuellement de combler un peu ce vide…

  • eMeRiKa
    24 juillet 2007 (10:57)
    Répondre

    Sinon il existe d’autres solutions.

    Eric dupin de presse citron est freelance mais travaille dans des locaux commun avec d’autres freelance si je ne me trompe.Comme çà les avantages des collègues sans inconvénients.

  • David
    24 juillet 2007 (13:11)
    Répondre

    Je penser effectivement m’installer dans une pépinière d’entreprises quand je sentirai le mal de la solitude me ronger…

  • Marc-André Cournoyer
    24 juillet 2007 (16:29)
    Répondre

    Félicitation pour ta nouvelle carrière!

    Concernant eXtreme Programming, la plupart de ses pratiques sont concues pour de petites équipes: programmation en paire, intégration continue, « planning game », etc.

    Pour la productivité personnel je te conseil fortement: Getting Things Done de David Allen, si tu ne l’a pas déjà lu, c’est un must!

    Bonne chance dans ta nouvelle carrière, merci pour les infos et excellent blog!

  • qiahoe
    24 juillet 2007 (23:36)
    Répondre

    bonsoir eclaireur …
    juste un petit mot d’encouragement dans cette nouvelle demarche … l’idée de devenir entreprenaute du web 2.0 me trotte aussi dans la tête très souvent … et je me doute du travail que cela nécessite donc me voilà sur ce blog …

  • Stéphane
    25 juillet 2007 (8:36)
    Répondre

    Bonne chance à toi David. C’est une nouvelle vie qui commence ! Et n’hésite pas à profiter du blog pour expliquer toutes tes démarches, car je pense que cela intéressera beaucoup de monde.

  • Arkan
    25 juillet 2007 (17:13)
    Répondre

    Et bien bonne chance également ;)
    Dés la reprise de mon blog en V2 je devrai également parler plus de ma création d’entreprises aussi (mais plutôt en Belgique en ce qui me concerne). Cela dit toutes infos venant de France est utile ayant les 50 autres pourcents de notre binôme dév chez vous ;)

    Stéphane est une source d’info très intéressante, avoir une seconde source est toujours utile et je suivrai donc cela de près ;)

    Bonne route en tous cas

  • David
    25 juillet 2007 (23:11)
    Répondre

    Merci à vous tous, je ne voulais pas forcément, dans un premier temps, parler des démarches mais au vu de vos commentaires je pense que je ferai quelques billets sur le sujet. En effet je me trouve confronté à un manque d’information sur la création de projet. Et le plus dur, je pense, c’est de trouver les bons interlocuteurs car tout le monde à une idée générale du monde de l’entrepreneuriat sans forcément avoir de conseils sur un projet précis.

    Le chemin peut paraître sinueux et les problèmes ne sont jamais les mêmes d’un pays à l’autre (pour la Belgique), d’une région à l’autre (pour Stéphane en PACA) ou d’un projet à l’autre.


Votre message

Les balises HTML suivantes sont acceptées (a, abbr, acronym, b, blockquote,code, em, i, strike, strong)