Comment Apple envisage le futur de safari au détriment de Firefox

Le 22 juin 2007

Steve Jobs a annoncé, en début de semaine, la sortie de Safari 3 pour… Windows ! Personnellement cette annonce ne m’a fait ni chaud, ni froid, c’est peut être pour cela que cet article arrive si tard, car ce n’était pas pour moi une « énorme » news. Par contre ce qui suit m’a fait bondir. En effet Steve Jobs, durant le show de lancement, ne savait pas qu’il avait au sein de son audience le directeur de la fondation Mozilla (John Lilly). Et il a réussi à prendre 2 photos de 2 slides de la présentation de Steve Jobs. Il les a évidement publiées sur son blog.

apple-safari-firefox-vision

Le premier concerne les parts de marché actuelle des navigateurs, mais le second représente la vision globale selon Steve Jobs du futur de Safari 3 (photo ci-dessous)

apple-safari-firefox-futur

On comprend mieux maintenant pourquoi Steve Jobs verrait bien un duopole Safari / IE. Mais bon, étant donné que :

Je dirai juste comme John Lilly : Don’t bet on it. Je pense que Firefox a une avance inestimable sur Safari, et je pense que c’est une mauvaise entrée en matière pour ce navigateur, car la tentation de la pomme d’Apple ne se fait généralement pas en enterrant ses concurrents.

Petite info concernant la durée de vie de Firefox: je pense que les prochaines générations utiliseront également Firefox grâce à ce module : Glubble. Destiné aux parents et aux enfants de moins de 12 ans, ce module permet de contrôler la navigation ou plus généralement l’accès à Internet.


3 Commentaires sur "Comment Apple envisage le futur de safari au détriment de Firefox"

  • Laurent Pantanacce
    22 juin 2007 (10:07)

    Il aurait été tellement plus judicieux pour Steve Jobs de réduire la part de Internet Explorer de 78% à environ 50% et de faire augmenter les autres : Firefox, autres ET Safari.
    Too bad!

  • David
    22 juin 2007 (10:20)

    Oui mais je pense qu’il veut faire copain-copain avec Bill Gates… pour être un acteur majeur sur Internet et de ce fait intéragir beucoup plus ce grand univers qui s’ étend chaque jour. Mais bon de là à me faire lâcher ce bon vieux Firefox, d’ici là, beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts

  • Matthieu M.
    24 juin 2007 (15:06)

    C’est un peu (beaucoup?) présomptueux que de prévoir l’extinction d’un navigateur, largement utilisé, au profit d’un autre qui ne représente que 5% de part de marché… Apple pêche par orgueil là..