Netvibes Ginger : nouvelle version à la sauce sociale

Le 10 décembre 2007

Découvrez le nouveau Netvibes en vidéo sur le blog de Grégoire Gagnon.

Le développement de la nouvelle version touche à sa fin puisque la béta privée de Ginger sera annoncée dans les prochains jours au Web3 à Paris. Elle intègrera tout un volet social pour pouvoir partager des données sociales (liens, messages…) entre utilisateurs directement dans netvibes. On pourra voir quelques similarités avec les fonctionnalités (coté partage entre utilisateurs) qu’on avait vues dans BubbleTop, mais la comparaison s’arrête là. Vous pourrez ainsi surveiller les activités de vos amis mais également archiver et tagger toute sorte de contenu et le partager avec vos contacts. L’autre nouveauté attendue est la création de votre propre univers public (c’était jusqu’ présent réservé uniquement aux entreprises).

Netvibes et sa tentative de rendre ses widgets universels continue avec le développement de son UWA. Comprenez par là que les widgets développés pour Netvibes seront compatibles « socialement » avec des applications comme Facebook, LinkedIn… Ça promet !

Plus d’infos sur le blog de Netvibes (US) ou la version Française.

Et pour ceux, qui comme moi ne seront pas au web 3 (ou à Le web 3) je vous invite à voir cette conférence Why design? de notre designer national Philippe Starck. Sans aucun diaporama, il nous explique la vision du créateur ainsi que notre place dans le temps (je sais c’est un peu flou, mais c’est pour donner un pitch à sa présentation)


5 Commentaires sur "Netvibes Ginger : nouvelle version à la sauce sociale"

  • eMeRiKa
    10 décembre 2007 (18:22)

    Le web3 ça fait clairement réver mais 1000€ pour un étudiant (ou un freelance :p) c’est clairement du délire complet.. Dommage de faire un évènement élitiste, il serait plus intéressant de faire découvrir au plus grand monde qu’aux seuls connaisseurs.

  • David
    10 décembre 2007 (20:44)

    Ouaip c’est vrai eMeRiKa j’ai oublié de parler du prix dans l’article, 500€ au début puis 1000€ maintenant, en même temps c’est un bon moyen de filtrer les personnes ; un peu comme les boîtes de nuit ;).

    On verra les prochaines éditions, mais je ne pense pas que les prix baisseront. Et je pense que le web 3 est dédié principalement aux connaisseurs / investisseurs / entrepreneurs… pour M. Tout le monde il faudra aller faire un tour sur le net !

  • eMeRiKa
    10 décembre 2007 (21:27)

    C’est pas au niveau de Mr tout le monde que je parle mais plutôt du webmaster « de base », on a trop tendance à ne voir dans le web que les starts-up et autres acteurs 2.0, mais le web c’est très loin d’être ça.

    La majorité, ce sont des « petites » web agency ou freelance, qui souvent se sont plus improvisés qu’autre chose et je pense qu’il serait très intéressant pour ce public de venir dans des conférences web 2.0 afin de découvrir l’autre face du web, celle « glamour », technologique où on parle d’accessibilité, de nouveau médias, méthodes de com. Le Web3 va réunir les personnes déjà pointues du domaine, c’est un espace de dialogue sans doute pour eux, mais niveau apprentissage je ne pense pas qu’il en ressort grand chose..

    Rien que dans mes études de webdeveloppeur puis chef de projet web auj, je me rend compte que peu de gens connaissent le web 2.0, que ce soit les entreprises ou les étudiants. Et il est clair qu’en fixant des tarifs de ce genre, il n’y a que peu de chance de les inciter à venir. L’accessibilité, du code propre, des outils à la pointe ça ne s’invente pas, et je suis trop souvent déçu du peu d’intêret ou simplement de connaissance des entreprises sur ces sujets..

    Pourtant, c’est bien les non connaisseurs et étudiants qui ont le plus à gagner..

  • David
    11 décembre 2007 (10:33)

    Effectivement je comprends ton point de vue, et comme tu dis les premiers intéressés sont les Freelances ou les PME qui travaillent dans le web. Et je peux dire, puisque que je connais bien ces 2 types de boulot, que soit les gens sont la tête dans le guidon, soit il n’ont pas trop de sous et parfois les 2 mais là c’est rare. Tout ça pour dire que perdre 2-3 jour de travail, c’est impensable pour certains.

    Après c’est vrai qu’il y a beaucoup à apprendre dans de tels salons / conférences, mais on ne peut pas tout apprendre non plus. Et comme tu dis c’est toujours l’envie d’apprendre qui prédomine.

  • David
    11 décembre 2007 (10:45)

    Pour tous les oubliés du web 3 : voici quelques liens utiles :

    1. Le compte Twitter officiel

    2. Le Widget spécial Web 3

    3. Pierre à crée une page spéciale sur son blog