Bilan de 1 an de Freelance

Le 22 septembre 2008

freelance-bilan-1-an

Cela fait maintenant 1 an que je me suis mis à mon compte, afin d’éviter un bilan long à lire j’ai privilégié une version courte. Dans l’article Bilan de 6 mois de Freelance j’avais déjà listé les cotés positifs et mes regrets. Cette fois-ci je vais répondre aux questions que certaines personnes m’ont posées dans leurs mails. Devenir indépendant est assez simple en somme mais trouver du travail l’est peut être moins, donc je vous propose mon expérience, d’un an…

Bilan d’un an de Freelance

Il y a un an je ne savais pas trop dans quoi je m’engagais, maintenant j’ai plus de recul et de visibilité sur les mois à venir. Si je devais résumer le plus possible l’activité de freelance, je pense que l’essentiel est de trouver un équilibre et un rythme qui nous sont propres.
Cela m’a pris plusieurs mois avant de trouver un rythme que je garde encore aujourd’hui. Entre la gestion clientèle (rendez-vous, conseils, documentation…), la gestion comptable (factures, paiement de la TVA…) et le boulot (analyse, production, mise en ligne) il vaut mieux bien gérer son planning pour ne pas être pris au dépourvus. Donc j’évite d’éparpiller les rendez-vous client, généralement j’arrive à en caser 4 voire 5 dans la même journée et les 4 autres journées sont faites découpées pour travailler en fonction des livraisons. Si vous êtes intéressé par la gestion du temps je vous invite à lire 2 blogs qui m’aident au quotidien C’éclair.fr [FR] et Zen Habits.net [US].
L’équilibre est lié au rythme, il sert quant à lui à savoir donner des priorités et de ne pas se laisser écraser ou engloutir par un projet ou un client. Car je pense qu’il est très important de rester zen face au boulot (car le stress c’est un parfum, cela se sent à plusieurs mètres) et de ne pas faire pâtir ses relations extra-professionnelles (familles, amis), ce sont eux nos garde-fous.
J’ai eu l’occasion de rencontrer des freelances cette année et nous avons tous des habitudes qui diffèrent. A la base je suis assez bordélique, et il est indispensable de m’organiser pour ne pas perdre le fil de ce que je dois produire, envoyer, payer…
Si vous lisez les témoignages des Freelances recueillis par David Larlet vous constaterez qu’il y a des similitudes dans les envies et les craintes mais aussi de grosses différences dans l’organisation du quotidien.

Vos questions

Comment bien me préparer à devenir freelance ?

Etre à son compte nécessite de développer un autonomie encore plus grande que lorsqu’on est salarié. Paradoxalement je suis convaincu que pour travailler de façon sereine il faut s’entourer des bonnes personnes avec les bonnes compétences. Par exemple le choix du comptable, banquier, société de placement ou recrutement (cf question suivante). Car dans tous ces secteurs d’activité on a besoin d’avoir confiance, d’être bien conseillé et enfin on a le choix donc autant le prendre. Je dirai ne choisissez pas de devenir freelance du jour au lendemain, préparer le terrain en rencontrant des personnes qui seront susceptibles de vous faire travailler une fois la ligne franchie.

Après s’être inscrit comme travailleur indépendant comment on fait pour trouver des missions ?

C’est la grosse question que l’on me pose régulièrement. Alors je vais essayer de lister les différentes manières :

  • Le réseau : votre réseau de contact est votre première ressource pour travailler, car la relation de confiance est déjà établie et vous n’aurez pas besoin de donner des preuves de vos réalisations.
  • Sites de freelances / sociétés de placement ou de recrutement (pour ceux qui souhaitent travailler un peu comme de l’intérim) : Des sites comme Freelance-info.fr, Les Entreprenautes.com permettent de déposer son profil en ligne, vous inscrivez vos compétences ainsi que vos disponiblités et vous pouvez être contacté par mail par des prospects. Après les sociétés de placement ou de recrutement diffuse de plus en plus d’offre concernant des profils freelance (à croire que le profil est en vogue). Généralement elles vont directement sur les sites que vient de vous citer pour compléter leur base de données de profil, elles pourront vous proposer des missions en rapport avec votre expérience et vos compétences.
  • Bouche à oreille : n’hésitez pas vous présenter comme « Développeur Freelance » et à donner des cartes de visite à tout le monde lors de conférence, missions, séminaires. Car on n’a pas fait mieux en publicité que le bon vieux bouche à oreille.
  • Après je recommanderai à chacun qui désire se mettre à son compte de créer un espace type blog ou site pro pour collecter des demandes ou des questions. De plus je dirai qu’il est indispensable d’en avoir un si votre métier concerne le web (webdesign, développement, marketing)

Combien je facture mes prestations ?

Je suis aux alentours de 50 euros par heure. En sachant que le prix horaire oscille sur quasiment tous les projets car je suis obligé de faire une estimation sur le temps passé et j’avoue que je me suis plutôt planté au début. Et on ne compte pas les heures passées à tapoter pour écrire les documents ou au téléphone à résoudre un problème qui n’existe pas. Pour plus d’information, lisez l’article de Aymeric Jacquet : Quels tarifs pratiquer pour un indépendant? vous verrez que le juste prix est dur à trouver.

Plus d’information

Pour ceux que cela intéresse, la photo du condor est dédiée à Angelo d’Arrigo (un scientifique-aventurier-sportif de l’extrême qui avait comme rêve de voler comme les oiseaux) et ses condors Inca et Maya qui m’ont époustouflé et leurs aventures m’émerveilleront toujours.


Envie de discuter de cet article ? Envoyer un message sur Twitter ou envoyez-moi un e-mail. Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur Twitter ou Facebook.

8 Commentaires sur "Bilan de 1 an de Freelance"

  • LeFreelance
    22 septembre 2008 (21:29)

    Je confirme, il est important de s’entourer de personnes de confiance pour les tâches annexes. Ca permet de concentrer son énergie sur son activité principale.

    Et effectivement c’est un changement de rythme auquel il faut s’adapter !

    Chapeau pour cette année en freelance et bon courage pour les prochaines 😉

  • David
    22 septembre 2008 (23:54)

    J’ai découvert ton blog il y a quelques temps déjà, et je sais que tu t’es lancé comme moi il y a peu de temps. Je te souhaite la même chose, mais je suppose que JAVA est plus porteur que du simple webdev en tout cas je sais qu’au canada ils t’accueilleraient les bras ouverts tellement ils sont en pénurie de développeurs JAVA. Mais bon c’est la même chose en France, je le vois dans les cabinets de recrutement, je crois que JAVA est le premier mot que les recruteurs apprennent en informatique…

  • Biagi
    23 septembre 2008 (9:20)

    Je crois que faire les devis, c’est à dire définir un prix à une tache , c’est vraiment le plus durs.

  • Blogoscopie du Mardi 23 Septembre 2008 | ChroGeek
    23 septembre 2008 (9:38)

    […] Bilan de 1 an de Freelance. Un bon petit bilan où l’on apprend plein de trucs ! […]

  • Seb
    25 septembre 2008 (11:02)

    tu oublies de nous dire le + important : t’arrives à gagner combien par mois ?

  • David
    25 septembre 2008 (15:17)

    @Seb : il est très difficile de chiffrer ce que l’on gagne par mois, car les mois où l’on travaille sont facturés le mois suivant et payés 2 mois après. Mais bon si je devais regarder en arrière (sur une période d’un an) et le diviser le résultat par 12 cela donnerai aux alentours de 3500/mois.

    A cela il faut enlever toutes les charges, les impôts que je devrai payer l’année prochaine, je pense qu’au final cela fait un salaire honorable avec en plus l’expérience de travailler pour son compte.

    De plus j’ai fait quelques erreurs qui m’ont accaparées beaucoup de temps et qui ne m’ont rien rapportées…

  • Quelques retours d'expérience de freelances expérimentés | PixieDaydream
    25 juin 2010 (11:43)

    […] Un an de freelance, eclaireur.net […]

  • Guillaume
    30 mai 2012 (13:49)

    C’est quand même loin d’être le climat idéale en France pour lancer son affaire… :S