Pour comprendre le web sémantique et la notion de microformats

Le 6 mars 2008

Les Microformats sont nés il y a cinq ans et beaucoup de spécialistes annoncent les microformats comme le ciment de la prochaine évolution du web (le « Web 3.0« ). Il suffit d’imaginer un accès direct à l’information souhaitée, les prochains navigateurs supporteront nativement les microformats et pourront repérer immédiatement un objet insérer dans une page web :

Donnez plus de sens au web avec les microformats

Les microformats permettent d’associer des espaces-noms (balises ou tag) dans le (X)HTML qui laissent d’abord les humains, puis ensuite les machines, lire facilement et partager les informations contenues dans votre site. L’exemple classique est la syntaxe hCard qui reflète la syntaxe commune de la vCard, mais l’emballe dans du HTML. Pour résumer les microformats donne du sens au données qui figurent dans une page web en identifiant les personnes, les événements, les mots-clés, etc.

Pour mieux appréhender le web sémantique et la notion de microformats voici une liste de quelques ressources sur le web :

  • What are microFormats? : une présentation sur la façon de coder les microformats dans les pages web.
  • L’extension Firefox Operator. Il est certain que Internet Explorer 8 et Firefox 3 pourront lire les microformats, en attendant Operator permet déjà de se donner une idée des possibilités offertes par les microformats (hCard, localisation de photos, etc.), de plus vous avez un mode débogage pour valider vos microformats. Pour plus d’informations lire l’article consacré à Operator : Firefox et les microformats par navigosaure.net.
  • elanceur.org : ce site français est une mine de ressources sur les microformats. Pour tout savoir directement depuis la source le mieux reste le wiki officiel microformats Wiki où vous trouverez toutes les spécifications et les travaux en cours.
  • De plus voici 2 vidéos explicatives, l’une sur le web sémantique et la deuxième sur les microformats.

Video explicative sur le web sémantique et les microformats

Video explicative sur les microformats


Envie de discuter de cet article ? Envoyer un message sur Twitter ou envoyez-moi un e-mail. Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur Twitter ou Facebook.

7 Commentaires sur "Pour comprendre le web sémantique et la notion de microformats"

  • Julien
    6 mars 2008 (9:43)

    C’est le deuxième article que je lis sur les microformats, je trouve cela super intéressant.
    J’ai envie de m’y mettre très prochainement.
    Merci pour cet article

  • FredCavazza.net » MIX 08 : Jour 1
    6 mars 2008 (14:59)

    […] Notons au passage que les WebSlices repose sur le microformat hAtom (cf. hAtom and IE8’s «WebSlices»), pour ceux qui ne savent toujours pas ce que sont les microformats alors lisez ceci : Pour comprendre le web sémantique et la notion de microformats. […]

  • FredCavazza.net » MIX 08 : Jour 1
    6 mars 2008 (14:59)

    […] Notons au passage que les WebSlices repose sur le microformat hAtom (cf. hAtom and IE8’s «WebSlices»), pour ceux qui ne savent toujours pas ce que sont les microformats alors lisez ceci : Pour comprendre le web sémantique et la notion de microformats. […]

  • SK Blog » Comparatif moteurs de rendu navigateurs FF, IE, Opera, Safari
    25 mars 2008 (7:08)

    […] prise en charge des Microformats (voir l’excellent article sur Eclaireur.net pour plus […]

  • Korbinus
    30 mars 2008 (22:25)

    Les microformats sont très intéressants. J’ai un site qui génère automatiquement un microformat geo à partir d’une carte Google Maps (cliquez sur mon nickname)

  • Nouvelle tendance : les Business Card Websites
    9 mars 2009 (11:04)

    […] très épuré, ces mini-sites sont développé avec jQuery et supporte les Microformats. Par exemple la vcard est créée par Technorati […]

  • Nouvelle tendance : les Business Card Websites - BornToBeWeb – Work Wild Web @ b2bweb.fr
    31 mai 2010 (18:38)

    […] très épuré, ces mini-sites sont développé avec jQuery et supporte les Microformats. Par exemple la vcard est créée par Technorati […]