Le web connaîtrait-il la crise?

Le 22 janvier 2008

Alors qu’on apprenait hier l’arret du développement du navigateur Internet Netscape. En effet son propriétaire AOL a pris cette décision car le navigateur historique (13 ans quand même) détient moins de 1% de part de marché. Je ne sais pas si c’est de la nostalgie, mais je me souviens encore de l’époque où Internet Explorer et Netscape se livraient bataille (debut des années 2000).

Yahoo! touché aussi par la crise?

Un autre « Pionner » du web, Yahoo connaît des difficultés de management et d’investissements. En effet son action ne cesse de chuter (qui plus est avec la crise boursière actuelle). Son gros souci c’est que l’écart avec son plus grand concurrent Google devient gigantesque et Yahoo, cette année, n’aura pas droit à l’erreur (à mois que la compagnie ne soit rachetée).

Finissons sur un Cocorico

Hier Netvibes a été élu meilleure application (hors US) lors des Crunchies organisés par TechCrunch , ReadWriteWeb, GigaOm et VentureBeat. Ce rendez-vous a notamment félicité FaceBook de meilleure application (overall) et beaucoup d’autres comme Digg dans d’autres catégories (voir la liste des primés).

Pour ceux qui veulent voir la la vidéo en ligne (on ne voit pas la consécration de Netvibes). En tout cas félicitations à Tariq Krim et à son équipe qui tient la barre et qui sert toujours aussi bien ses utilisateurs.


Envie de discuter de cet article ? Envoyer un message sur Twitter ou envoyez-moi un e-mail. Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur Twitter ou Facebook.

2 Commentaires sur "Le web connaîtrait-il la crise?"

  • Jonathan
    22 janvier 2008 (10:51)

    Bravo à Netvibes!

    C’est cool l’application est vraiment superbe et « pour l’instant » ça reste français! Une mise à jour vers l’outil ginger qui comprend en plus d’inclure du réseau social etc va sortir courant février.

  • David
    22 janvier 2008 (12:09)

    Je suis inscris sur la liste des betas testeurs pour ginger et à ce jour j’ai toujours rien vu… Netvibes est également très populaire aux US (60% des utilisateurs de Netvibes sont américains) et j’espère effectivement que cela restera encore quelques années une application française. Mais bon c’est juste pour le coté chauvin car je pense au contraire que le web et ses applications n’ont pas de frontières (il suffit juste de comprendre l’anglais of course)