C’est décidé je me lance dans la permaculture

Le 23 octobre 2018

On peut dire que la permaculture existe depuis la nuit des temps puisque son fondement est basé sur les principes de la nature. Depuis plus de 4,5 milliards d’années, la nature s’est très bien débrouillée sans nous. Au Néolithique (9 000 ans av. J.-C.) l’homme, qui était jusqu’à présent chasseur-cueilleur, s’est sédentarisé et à commencer à cultiver en apprenant de la nature, on appelle même cette période l’âge du Bois. Puis l’homme moderne est parvenu à l’agriculture intensive, celle-là même que Yuval Noah Harari (l’auteur de l’excellent Sapiens) décrit comme l’un des plus grands crimes de l’histoire ; le progrès, qui n’a pas forcément rendu les hommes plus heureux que par le passé.

Le terme permaculture a été inventé en 1970,par deux australiens Bill Mollison (scientifique) et David Holmgren (concepteur écologiste) dans leur livre Permaculture One paru en 1978 leur travaux ont été largement inspirés par le microbiologiste japonais Masanobu Fukuoka.

Ce n’est pas qu’une technique de jardinage

Contrairement à ce qu’on pourrait penser la permaculture n’est pas seulement une agriculture plus respectueuse de l’environnement, il s’agit plus d’un système basé des principes éthiques qui servent à concevoir, gérer et améliorer des initiatives (individuelles, familiales et collectives) en vue d’un avenir durable.

Mais le plus simple, c’est d’écouter Gildas Veret, co-fondateur d’Horizon Permaculture

Pour résumer, cultiver son jardin pour manger de façon quasi-autonome permet de nous émanciper de notre modèle économique qui s’appuie sur la consommation : plus on consomme plus on produit, plus on produit plus on consomme…

Sur le papier cette technique est simple à mettre en pratique, gratuite et respectueuse de l’environnement. Elle permet d’obtenir un sol riche sans arroser et surtout sans utiliser le moindre engrais, pesticides ni herbicides. En réalité il faut le reconnaître c’est complexe car c’est une technique qui se base sur l’observation et la remise en question permanente. Mais c’est toujours plus gratifiant d’aller récolter de bons légumes dans son potager que consommer des légumes pré-emballés dans les étales des grandes surfaces.

Pour concevoir des systèmes fiables et auto-suffisants

Pour vous donner des bases je vous conseille la chaîne Youtube de Damien Dekarz Permaculture agroécologie etc… qui nous permet de bien comprendre les rudiments et d’aller plus loin. Benjamin Broustey du bureau d’études Permaculture Design donne aussi des clés pour mieux comprendre. Enfin le réseau http://www.permaculteurs.com/ qui dispose d’un forum, de vidéos et permet d’échanger sur tous les thèmes liés à la permaculture et donne des exemples concrets sur les résultats que nous pouvons obtenir.


Envie de discuter de cet article ? Envoyer un message sur Twitter ou envoyez-moi un e-mail. Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur Twitter ou Facebook.