Le métier de développeur web : réponses aux questions générales sur le développement web

Le 6 mars 2017

Je reçois tous les mois des demandes d’étudiants en recherche d’orientation ou de personnes en reconversion professionnelle, voici les questions qu’on me soumet le plus fréquemment.

Présentez vous ?

Développeur Web et chef de projet expérimenté depuis plus de 15 ans, j’ai eu l’occasion de travailler sur des projets numériques dans différents secteurs et d’encadrer des équipes (AXA, Banque Populaire, CEVA, …), ainsi que sur des projets d’intégration Web et Cloud (CIC, Rémy Martin, Warner…). Fondateur depuis 2009 de l’agence Idtonic.com, bien entouré de pros du web (webdesign, ergonomie, photo, vidéo, …) nous travaillons ensemble dans le but de réaliser des projets innovants et adaptés aux besoins des clients.

Pouvez-vous décrire en quelques mots ce qu’est un développeur web ?

C’est souvent un technicien qui prendre en charge la gestion et/ou la réalisation d’un projet numérique (applications web ou mobile, sites internet), il traduit les besoins fonctionnels d’un client dans un langage informatique que le serveur comprend. On parle dorénavant de développeur full stack, en d’autres termes cela implique qu’on intervient à tous les niveaux (développement web front-end et back-end, gestion base de données, déploiement, gestion de version, administration système).

Quelle formation avez-vous suivie ?

Après un DUT informatique de gestion, j’ai fait un master en ingénierie développement d’applications et systèmes d’informations. Mais la formation la plus importante reste l’expérience acquise lors de mes premiers emplois en tant que développeur au Canada.

Quelles sont les qualités indispensables pour être développeur ?

La curiosité, la créativité, la persévérance et énormément de logique. Mais il faut surtout avoir conscience des besoins du client, c’est à dire trouver la meilleure solution pour un projet tout en respectant les délais. Enfin il est nécessaire d’être bien organisé dans son travail.

Quelle est la plus grosse difficulté dans ce métier ?

La réalité c’est qu’on est souvent pressé dans ce métier, surtout dans le développement agile, c’est pourquoi il est très important de bien comprendre la demande du client pour viser juste. En effet chaque projet est différent et parfois il est difficile d’estimer le temps que cela va nous prendre. Donc je dirai que savoir prendre du recul sur son travail et celui des collaborateurs est primordial.

Comment se déroule un projet ?

Nous analysons les besoins du client pour réaliser une proposition technique. Si cette proposition est acceptée, on organise une réunion de démarrage ou Kick-off pour lancer le projet. On commence par travailler l’ergonomie, puis la création graphique, et enfin le développement et l’intégration graphique. Puis nous réalisons une série de tests sous différents environnements (différents navigateurs, tailles d’écrans, différents appareils comme les tablettes et mobiles) . Pour finir nous présentons le projet au client qui valide ou qui demande éventuellement des retouches.

Comment se compose une équipe pour réaliser un projet web ?

Toutes les agences fonctionnent de manière différente, généralement il y a une personne en relation avec le client, c’est indispensable, il retranscrit les demandes clients, les affine si besoin. Puis un développeur pour le serveur (back-end), un intégrateur spécialisé sur des technologies particulières (front-end), un webdesigner pour produire les illustrations et créer les interfaces et un chef de projet qui anime toute notre équipe. Après il se peut qu’une personne ait plusieurs casquettes tout dépend de la taille du projet.

Comment voyez-vous ce métier dans quelques années ?

C’est assez compliqué à prédire, en 2016 les métiers du numérique ont autant le vent en poupe, l’analyse des données avec le Big-data, le machine learning a fait naitre de nouveaux métiers comme Data Cruncher, Data Analyste, Data Scientists. Il y a également l’intelligence artificielle et la programmation de bots qui ouvrent de nouvelles débouchés. Après ce sont toujours les mêmes principes de logique, on change juste de langage ou de technologies. Une chose est sûre on est loin du “webmaster” des années 2000 qui regrouper tous les métiers (webdesign, ergonomie, développement et intégration), il faudra s’adapter et se spécialiser.


Envie de discuter de cet article ? Envoyer un message sur Twitter ou envoyez-moi un e-mail. Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur Twitter ou Facebook.

2 Commentaires sur "Le métier de développeur web : réponses aux questions générales sur le développement web"

  • Erald
    7 mars 2017 (16:07)

    Merci pour ces réponses avez-vous des écoles à conseiller ?

    • David
      7 juillet 2017 (10:06)

      Non malheureusement je ne connais pas toutes les bonnes écoles du moment, j’ai souvent de bons retours des écoles :

      • ECOLE 32
      • EPITECH
      • EPITA
      • SUP-INFO
      • CESI

      après j’ai de bons echos de la part du Wagon (il existe ce type d’école dans les villes suivantes : Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Aix – Marseille, Nantes), plus d’infos sur https://www.lewagon.com/fr